Pour toute question au sujet des activités de notre Association, suggestion ou remarque diverses, vous pouvez contactez le président
Monsieur Hervé COLLET :
collet.h
y@orange.fr ou contact@valmorency.fr ou au 06 81 30 14 53

_____________________________________________________________________________________________________

  

à l'occasion du spectacle des enfants de l'école Sylvain Lévi d'Andilly, le samedi 25 juin, Hervé Collet dédicacera son livre "Andilly au fil du temps", à 19 h devant la ludo-bibliothèque, place Louis-Jean Finot.

Andilly, commune de 2 500 habitants, située à flanc de coteau en lisière de la forêt de Montmorency, a su conserver son caractère de village dans une région qui s’est fortement urbanisée dans les cinquante dernières années.
Après « Frépillon au fil du temps », paru en janvier 2015, Hervé Collet récidive (1) avec « Andilly au fil du temps », qui sort le 15 mars 2016. En 200 pages et près de 300 illustrations en couleurs, cet ouvrage a pour ambition de restituer à ce morceau de « France profonde » les fondements historiques de son identité d’aujourd’hui.


L’ouvrage se présente en trois parties :
  • L’histoire de la commune au fil des siècles, depuis le Moyen Âge jusqu’aux années 1950. Sont notamment traités : l’énigme de la division de la seigneurie entre Andilly-le-Haut et Andilly-le-Bas, les remous de la période révolutionnaire, ainsi que les efforts déployés par les municipalités successives, aux XIXe et XXe siècles, pour « urbaniser » la commune tout en lui conservant son caractère de « village ».
  • Les personnalités marquantes d’Andilly. La commune a accueilli de nombreux notables parisiens qui aimaient son air pur, ses bois et sa superbe vue sur la Vallée de Montmorency. Un nombre impressionnant d’entre eux ont été des hommes et des femmes de lettres de renom, au point que l’auteur n’hésite pas à qualifier Andilly de « Terre d’écrivains », avec une production littéraire cumulée de plus de 250 titres ! Une quarantaine de personnages sont ainsi évoqués, parmi lesquels figurent les membres de la famille Arnauld d’Andilly, La Revellière-Lépeaux, Claire de Duras, Stendhal, Talleyrand et la duchesse de Dino, James 1er, roi de Trinidad, et René Cassin, sans oublier, bien entendu, Jean-Jacques Rousseau.
  • Les curiosités diverses, depuis le passage de Louis XIV et du Grand dauphin dans une auberge du village, jusqu’à la garden-party du siècle au château Rodocanachi, en passant par l’évocation romantique des « Bois d’Andilly ».

Au prix de 24 €, ce beau livre au format A4 (21 x 29,7) est en vente en mairie d’Andilly et auprès de Valmorency, en particulier à l’occasion du Salon du livre-jeunesse d’Eaubonne.

Contact :
contact@valmorency.fr Tél. 06 81 30 14 53.
Le livre sera mis en vente dans les librairies de la Vallée d’ici deux mois. Pour des raisons que vous comprendrez, nous privilégions, dans un premier temps, la vente directe.
__________________________________________________________________________________________________

Vous trouverez, ci-joint (au format PDF), le n°70 de la Lettre de Valmorency .

Dans l’esprit de notre précédent numéro, nous avons donné la parole aux écrivains de la région et aux animateurs des diverses associations liées au patrimoine de la Vallée de Montmorency et de ses environs. Et pour que tous nos lecteurs Valmorenciens retrouvent quelques lignes sur leur commune, nous nous sommes appliqués à intégrer une courte histoire méconnue pour chacune d’entre elles, lorsque nous n’avions pas de « nouvelles fraiches » à vos fournir.

Vous trouverez forcément ainsi une information de proximité qui vous permettra, nous l’espérons, de découvrir ou redécouvrir la richesse historique de notre région.

Bonne lecture !

Cordialement,

Hervé Collet,

Président

Francois Paget
Secrétaire Général de Valmorency

Au sommaire de ce numéro :

Editorial : Une librairie qui ferme, c’est une bibliothèque qui brûle…

Inventaire des glacières du Val d’Oise,

Andilly: Publication du livre Andilly au fil du temps

Argenteuil: Un livre sur l’histoire d’Argenteuil,

Beauchamp : Les origines de la commune,

Bessancourt : Une église « sans-papiers »

Deuil-la-Barre: Les ânes et autre animaux soldats,

Eaubonne: La vigne va renaître à Eaubonne,

Visite de tombes de personnages Eaubonnais au cimetière du Père Lachaise (28 mai 2016),

Enghien-les-Bains: Ballade architecturale

Ermont: La présence du général Decaen à Ermont,

Franconville : La poste de Franconville,

Frépillon : Quelques personnages importants,

Groslay : Une ville accueillante (4 mai 1918)

Margency: Les armoiries de Margency,

Montlignon : La villa « la Mayotte »

Montmagny: Le séminaire des vocations tardives,

Montmorency: Que reste-t-il de l’antique château ?

Saint-Gratien: La gare de Saint-Gratien,

Saint-Leu-la Forêt: Le lavoir de l’Eauriette,

Saint-Prix: Les peintres Charles Philippe Larivière et Albert Maignan,

Sannois : L’entre deux Guerres,

Soisy/Montmorency : Le château des tourelles,

Taverny : Le compositeur Benjamin Godard au château du Haut-Tertre.

___________________________________________________________________________________________________

____________________________________________________________________________________________
 
_____________________________________________________________________________________________

Un nouveau livre, paru le 17 janvier 2015 :

Frépillon au fil du temps


   

160 pages, environ 300 illustrations, format A4, cartonné.
Prix public : 20 euros. En vente auprès de la mairie de Frépillon
et auprès de Valmorency. Tel. 06 81 30 14 53.

    
Frépillon, village de 3 200 habitants, est la porte d’entrée en Vallée de Montmorency sur la route d’Auvers-sur-Oise à Paris. Dans une région fortement urbanisée, le bourg de cette commune à flanc de coteau a su, par bonheur, conserver au cours des siècles son architecture et ses traditions rurales.
    Cette ancienne possession des religieuses de l’abbaye de Maubuisson a bénéficié de la tutelle royale, qui lui a épargné la pesante suzeraineté des ducs de Montmorency et des princes de Condé. Contrairement aux autres communes valmorencéennes, ce village presque uniquement composé de vignerons et d’artisans qui vivaient modestement n’a pas été un lieu de villégiature pour bourgeois parisiens. Son étonnante homogénéité sociale et culturelle a généré jusqu’au XXe siècle un puissant sentiment d’appartenance, encore observable de nos jours.
     L’histoire de la commune aurait pu s’égrener tranquillement au fil des évolutions agricoles et des changements politiques si elle n’avait pas été marquée par le séjour de Félicité Longroy, ancienne dame d’atour de l’impératrice Joséphine, devenue un temps maîtresse de Napoléon puis épouse du peintre Henri Riesener et surtout tante d’Eugène Delacroix, peintre majeur du XIXe siècle. Ce dernier a fait de fréquentes incursions dans le village, qui a eu l’honneur de conserver pendant neuf ans dans ses murs le célèbre tableau « La Liberté guidant le peuple ».
     « Frépillon au fil du temps», par son style alerte et ses nombreuses illustrations, a pour ambition de restituer de façon vivante à cet écrin de « France profonde », implanté en plein cœur de la région parisienne, les fondements historiques de son identité d’aujourd’hui.

Livraison éventuelle à domicile (exceptionnellement, en cas d’impossibilité de venir). Dédicace de l’auteur.

Chèque à adresser à Valmorency – 14, rue de Locarno 95600 Eaubonne.

Bon de commande
Nom :            Prénom :   
Commune :
Souhaite acheter le livre « Frépillon au fil du temps » au prix de souscription de 17 euros.
______________________________________________________________

Trois livres sur la Vallée de Montmorency et le patrimoine d’Eaubonne !

                «Les Trésors de la Vallée de Montmorency »


                               

304 pages Format A4 (21x29,7). Plus de 550 illustrations couleurs. Cartonné, papier couché (“glacé”) Prix public : 28 euros.

     

Carte dite de Trudaine (XVIIIème siècle), de Saint-Leu à Frépillon                              L’église de Taverny

Il n’existait pas, jusqu’à présent, d’ouvrages décrivant les richesses de la Vallée de Montmorency qui, depuis le XVIIème jusqu’au début du XXème siècle était considérée comme « la plus belle vallée de l’Île de France » ou comme « le Jardin de Paris ». Ce sera bientôt chose faite. Valmorency commence une activité d’édition ou de coédition par la parution prochaine d’un ouvrage promotionnel : « Trésors de la Vallée de Montmorency », sous la signature de son président, Hervé Collet.

                

Le lac d’Enghien                                                                             Le château de la Chasse, sur Saint-Prix/Montlignon

                                                

                                                          La place des Pèlerins, au vieux village de Saint-Prix

Ce livre, de format A 4, cartonné, en quadrichromie sur papier couché (« glacé »), se propose de mettre en valeur le patrimoine de la Vallée, entendu d’une façon large, à savoir non seulement les monuments et bâtiments publics, classés ou non, les églises, les maisons de caractère, mais encore des éléments d’ordre environnemental et ethnographique : les sites pittoresques, les découvertes archéologiques, les forêts, les parcs et jardins remarquables, les plans d’eau, la flore et la faune, les commerces d’autrefois, les chansons, etc, et bien entendu, l’histoire générale de la Vallée, des origines jusqu’à la première guerre mondiale. Environ 250 photos couleurs illustreront le texte.

           

Le château Catinat à Saint-Gratien                                                   Le moulin de Sannois

                                 

                                                    Le château de Bury, sur Margency


Renseignements : contact@valmorency.fr ou 06 81 30 14 53.

Résumé du sommaire (sommaire complet disponible sur demande, envoyé par e-mail)

Introduction : Une région à la recherche de ses marques

Première partie. Le patrimoine architectural

Chapitre 1. Châteaux et villas

Chapitre 2. Annexes et communs de châteaux

Chapitre 3. Le patrimoine des services publics

Chapitre 4. Les églises et lieux de culte

Chapitre 5. L’architecture urbaine

Chapitre 6. Patrimoine industriel et commercial

Chapitre 7. Vestiges archéologiques

Deuxième partie. Le patrimoine environnemental

Chapitre 1. Histoire d’eau en Vallée de Montmorency

Chapitre 2. Parcs et jardins

Chapitre 3. Forêts, bois et arbres remarquables

Chapitre 4. Animaux

Chapitre 5. La mémoire agricole : vignes, fruits, maraîchage

Troisième partie : le patrimoine culturel et ethnographique

Chapitre 1. Fêtes « traditionnelles »

Chapitre 2. Chansons d’autrefois et vers célèbres sur la Vallée

Chapitre 3. Institutions à vocation patrimoniale

Bibliographie rapide

Communes couvertes : Andilly, Beauchamp, Bessancourt, Deuil-la-Barre, Eaubonne, Enghien-les-Bains, Ermont, Franconville-la-Garenne, Frépillon, Groslay, Le Plessis-Bouchard, Margency, Montlignon, Montmagny, Montmorency, Saint-Gratien, Saint-Leu-la-Forêt, Saint-Prix, Sannois, Soisy-sous-Montmorency, Taverny.

________________________________________________________________

              « Eaubonne pittoresque, insolite et secrète »

                  

Ce livre de 160 pages et de plus de 300 illustrations en couleurs (photos, cartes postales anciennes), en format A4 (21 x 29,7) est en vente au prix de 18 euros.
Il peut être commandé auprès du Cercle Historique d’Eaubonne ou de Valmorency, à l’adresse suivante : 14, rue de Locarno 95600 Eaubonne. Courriel : contact@valmorency.fr . Tél. 06 81 30 14 53.

                          

Le Petit-Château                                                                                     La cascade de Rousseau et de Mme d’Houdetot

                                              

                                                                Le château de la Chesnaie

Eaubonne (environ 24 000 habitants), située au cœur de la Vallée de Montmorency gagne à être connue en raison de ses nombreuses richesses patrimoniales : on la nommait autrefois « la ville aux quinze châteaux » (dont certains ont été construits par le célèbre architecte Nicolas Ledoux).

Son nom la prédestine à être une « ville d’eau » : elle est une des rares communes de la région à être traversée par un ruisseau dont une grande partie est à ciel ouvert, même s’il n’est presque pas visible de la rue, car il passe dans dans propriétés privées. De nombreux bassins l’agrémentent, avec des canards et de nombreux palmipèdes.

Son architecture urbaine est en grande partie placée sous le signe de la brique, cas assez singulier en Vallée de Montmorency, alors que de nombreuses briqueteries ont marqué la région.

Elle est une des rares communes à posséder trois églises, d’époques et de styles différents.

De nombreux parcs et jardins, publics ou privés (dont ceux de Bury, de l’hôpital, de la Chesnaie et de la Coulée verte) aèrent un territoire entièrement urbanisé, mais où dominent des pavillons individuels, tandis que les immeubles, de hauteur modérée, ont été pour la plupart construits dans d’anciennes propriétés bourgeoises, dotées d’arbres remarquables.

                         

Les écuries du Bois-Jacques                                                                                    Le colombier du Val-Joli

           

          La « tour du guet »                                         Le choeur de l’église Sainte-Marie

De nombreux livres ont été publiés sur les différentes périodes de l’histoire d’Eaubonne, mais aucun n’a encore présenté ses richesses patrimoniales d’aujourd’hui. C’est cette lacune qu’entend combler Hervé Collet, président du Cercle Historique d’Eaubonne et de la Vallée de Montmorency, par un livre que s’apprête à publier cette association (fondée en 1971), en coédition avec Valmorency. Historien, mais aussi passionné de photographie, l’auteur s’est attaché à jeter un regard neuf sur la commune qu’il habite depuis 1954 et dont il a été témoin de l’importante transformation. Sa recherche, en grande partie ethnographique, l’a amené à découvrir des lieux insolites, voire secrets, car situés dans des propriétés privées ou dans des quartiers que les Eaubonnais fréquentent rarement.

              

                                             Le château des cèdres  et Canards au bassin des Moulinets


Renseignements : collet.hy@orange.fr ou contact@valmorency.fr et 06 81 30 14 53.

Il est possible de commander les deux ouvrages en même temps par un chèque global adressé à l’ordre de Valmorency.

____________________________________________________________________________________________________

« Les belles heures du château de la Chesnaie à Eaubonne
Sur les pas de Jean-Jacques Rousseau
»

par Hervé Collet, président de Valmorency et du Cercle historique d’Eaubonne et de la Vallée de Montmorency, avec la contribution de Grégoire Marchac, petit-fils de Jacques Dupont, ancien propriétaire et mécène du château.

                                    

       160 pages, 21 x 29,7, sur papier couché. Couverture cartonnée. Près de 300 photos couleurs. Prix public : 20 €. Edition du Cercle historique, en co-édition avec Valmorency.
      En vente dans les librairies suivantes : Guillaume Leloup, avenue de Paris à Eaubonne, Alpha à Soisy (près d’Auchan) et Lecut à Ermont, ainsi qu’auprès du Cercle historique d’Eaubonne – 14 rue de Locarno 95600 Eaubonne (06 81 30 14 53).

Permanences de Valmorency/Cercle historique d’Eaubonne, chaque 2ème samedi de chaque mois à la Maison des Associations d’Eaubonne – 3 avenue Saint-Lambert (salle n°1). Prochaine permanence le samedi 14 février 2015 de 11 h à midi.

Présentation
      
Considéré comme un des plus beaux monuments historiques de la Vallée de Montmorency, le château de La Chesnaie faisait autrefois partie d’un domaine plus étendu, appelé « fief de Meaux », fondé au XIVe siècle par Jean de Meaux, vassal du duc de Montmorency. Ce livre retrace ainsi plus de sept cents ans d’histoire de cette propriété ainsi que la vie des personnages qui l’ont marquée de leur empreinte.
      Le château que les visiteurs peuvent encore admirer aujourd’hui a été rebâti au goût du jour entre 1756 et 1767. Mis en valeur par son parc aux arbres bicentenaires qui en constituent l’écrin, il évoque tout l’art de vivre du siècle des Lumières. La conservation « en l’état » de ce magnifique domaine en plein milieu d’une ville complètement urbanisée tient du miracle. Elle est due à la passion et la volonté déterminée de la famille Dupont-Midy qui, au cours du XXe siècle, a préservé et embelli ce patrimoine exceptionnel et de ses propriétaires actuels, M. et Mme Soavina, qui continuent à le mettre en valeur.
      Des figures notables et des personnages pittoresques ont marqué de leur empreinte cette demeure et ce domaine. Le plus illustre d’entre eux est Jean-Jacques Rousseau qui, en juin 1757, au bord d’un ruisseau qui coulait dans le parc, a déclaré sa flamme à Madame d’Houdetot, qu’il a appelée dans ses Confessions « l’unique amour de sa vie ».

Sommaire
Chapitre 1er. Une demeure du XVIIIe siècle, joyau de la Vallée de Montmorency   
Chapitre 2. La sauvegarde du château et du parc par la famille Dupont-Midy et l’architecte Moreux         
Chapitre 3. Évolution et dévolution de la propriété et du château au fil des siècles
Chapitre 4. Personnages et événements notables
- Dans l’histoire du fief de Meaux, on trouve De Thou    
- La dynastie Perrot           
       - François-Marie Perrot, châtelain à Eaubonne et gouverneur en Nouvelle-France
       - Louis de Lubert de Chanterenne, le «meilleur violon du Parlement»
       - Mademoiselle de Lubert, auteur de contes fantastiques
       - Le baron Pierre de Lubert, « Le Poucet » de Mme de Graffigny
       - Dans l’entourage de la famille : l’incroyable abbé Laurent Bordelon, écrivain et précepteur de deux générations de Lubert
- Sur les pas de Jean-Jacques Rousseau : Madame d’Houdetot dans le parc du fief de Meaux             
- Grandeur et décadence de la maison Goupy
- La famille Pérignon - Dode de la Brunerie au faîte de la gloire
- De grands industriels devenus financiers : la famille Dehaynin
- Les bienfaiteurs du château de La Chesnaie : la famille Dupont-Midy
- Le château de la Chesnaie, refuge d’enfants juifs en 1939-1940   
- La famille Soavina : de la sauvegarde d’un joyau patrimonial à la passion des arbres rares   
                       
_______________________________________________________________

Parutions à venir :

- « Andilly au fil du temps » (avant la fin 2014)
__________________________________________________________

 sur Radio Enghien/IDFM : série d’émissions historiques sur la Vallée de Montmorency

Pour écouter Radio Enghien en Live sur votre ordinateur cliquer ici.
___________________________________________________________________________________________________